• Avatar

    Accueil



    L'épopée d'un combat de coeurs unis à leur monde et à leur Mère Nature, pour la reconquête de l'unité, de la fraternité, du sens et de l'équilibre de la vie. Contre une humanité qui se détruit elle-même par la négation de tous ces principes essentiels de l'existence...

    J'ai trouvé que ce film était un miroir de nous-mêmes, un miroir de l'Homme d'aujourd'hui, qui peut aller très loin dans sa réflexion. Il incite au partage et à la discussion, et à l'espoir aussi, car il sourit au fait que nulle puissance apparente ne peut détourner un renouveau et la réalisation d'un rêve fraternel où l'argent et la domination laisseront enfin la place à la franchise et à la main tendue.

    Pour moi, c'est comme une opposition entre cet Homme en bout de course qui ne pense qu'à lui et écraserait l'Univers entier sous son éternelle insatisfaction de ne pouvoir tout dominer, et cet Homme en devenir qui pense au tout dans lequel il a son rôle essentiel à jouer.

    Il y a dans cette histoire des morts, des batailles et des gorges nouées à certains faits et actes, mais tel est notre quotidien présent, et pour moi tout dans ce film possède son sens et son reflet concret dans notre expérience de vie, dans ce que nous avons fait et faisons encore à notre monde et à notre propre espèce.

    J'ai dû le voir plusieurs fois pour en saisir toutes les richesses, au niveau des systèmes synaptiques qui font l'unité de ce monde, au niveau de l'osmose qui réunit l'animal et la civilisation indigène Na'vi en un seul, au niveau de la souveraineté de la Déesse et de son omniscience, de l'apprentissage du héros qui le fait rejoindre la cause des indigènes bien que tout l'avait formaté pour qu'il en soit autrement... Il y a tant de rapports et de métaphores avec le propre agissement humain de ces jours. Et puis, tous ces petits détails comme la philosophie na'vi du "je te vois" : accepter et honorer la présence de l'autre en reconnaissant ce qu'il est vraiment, au delà de toute notion d'apparence, pour la dimension d'un coeur. Et nous avons tellement à apprendre pour retrouver ce coeur facilement dominé par une raison sans âme si prompte à tout désespérer ! C'est aussi une ode au courage, à la droiture, à l'amour et à l'unité, bercée par la fraternité Na'vi. À cette aspiration vers le ciel (la Déesse) unie à la relation avec la terre (la "tresse" de la relation intime s'enracinant au sol lors des prières).

    On ne pourrait également se lasser de la beauté de certaines images... Le jeu de la lumière, la fluorescence au contact et le petit firmament étoilé dessiné sur leurs visages, qui s'illumine doucement. Et la veille de ces merveilleuses "graines sacrées" qui guident et soutiennent selon le sourire éternel de la Déesse... De plus, ce film est finalement assez féminin, par rapport à tout ce qui le sous-tend depuis la Déesse jusqu'au respect naturel de la Vie, et ceci je trouve que c'est très rare dans les films grand public qui suivent généralement une philosophie masculine et une domination du mâle sur l'histoire. Par ailleurs, les Na'vi ont des accents de société matriarcale avec la volonté de la Déesse interprétée par une femme Na'vi dont la parole n'est pas discutable.

    Bref... Une merveilleuse belle surprise en cette nouvelle année.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    grande cousine
    Dimanche 14 Février 2010 à 23:05
    Je ne suis pas cinéphile, mais j'ai aussi aimé ce film qui prône le respect et l'écoute de la nature qui a tant à nous apprendre et tant d'énergie à nous donner
    2
    Lundi 15 Février 2010 à 10:48
    Comme tu le dis si bien :-)
    3
    Vendredi 20 Mai 2011 à 07:23

    Je suis tout à fait d'accord avec toi, je suis tombée sous le charme de Pandora avec sa vie bio-luminescente et les liens qu'entretiennent la faune et la flore. Très, très bon film !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :